Vouloir voir Robert Adams et découvrir Mathieu Pernot

Je suis allée au Jeu de Paume pour voir Robert Adams, célèbre photographe américain qui pose son regard depuis plus de 30 ans sur les paysages qu’offre l’ouest des États-Unis. Je n’avais pas particulièrement fait attention aux autres expositions du musée. Et là, j’ai découvert Mathieu Pernot. Ses photos sont troublantes, lucides et terriblement humaines. Avec cette exposition, La Traversée, le visiteur passe d’un univers à l’autre – le milieu carcéral, un camp tsigane, les trottoirs de Paris, les grands ensembles de banlieue – comme dans un documentaire. J’ai particulièrement été touchée par 4 séries : Photomatons (portraits d’enfants tsiganes réalisés dans un photomatons), les hurleurs (proches de détenus tentant de communiquer avec eux), un camp pour les bohémiens (portraits de nomades internés ayant survécu) et le Feu (portraits de tsiganes devant une caravane en feu).

Jeu de Paume, 1 place de la Concorde – Paris, jusqu’au 18 mai 2014

Publicités
Cet article, publié dans J'ai vu - lu, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s