Ce que j’aime chez Ibra

ibraIbrahim était enfant soldat au Sierra Leone. Arrivé en France clandestinement en 2002, il est devenu demandeur d’asile. Grâce à La Croix-Rouge, où il prenait des cours de français, il a connu Unis-Cité et est devenu volontaire de solidarité. C’était en 2003, bien avant que la loi de Martin Hirsch votée en 2010 permette le formidable développement du service civique. Au final, Ibrahim n’a pas eu son statut de réfugié, mais grâce à ses 9 mois de service volontaire, son incroyable engagement, il a su donner envie à tous de l’accompagner dans l’obtention de ses papiers. Aujourd’hui, il est toujours dans le Nord, il a de nombreux amis, parle très bien français, a enchaîné formations, petits boulots, contrats d’insertion, souvent des jobs difficiles mais il a toujours travaillé et surtout continué de s’engager pour les autres dans sa région.

Ce que j’aime chez Ibra, c’est le sourire avec lequel il vous fait oublier toutes les horreurs qu’il a vécues et vous invite à juste profiter du moment présent, parce qu’on a ce grand bonheur d’être en vie. Je lui suis incroyablement reconnaissante de tout ce que j’ai appris à ses côtés.

Ce billet est seulement un témoignage qui concerne un jeune homme que j’ai eu la grande chance de rencontrer ; mais comme ils sont très nombreux les jeunes demandeurs d’asile qui comme Ibra pourraient vivre une année de service civique, je vous invite à signer la pétition lancée par un collectif de citoyens engagés pour ouvrir le service civique aux jeunes demandeurs d’asile

Publicités
Cet article, publié dans Ce que j'aime chez, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s